Il volait des palettes pour les revendre.

Publié le 10 mars 2015 par La Voix du Nord.

Il volait des palettes à l’usine Cristaline de Mérignies pour les revendre.

Mardi matin, un homme était jugé en comparution immédiate, au tribunal correctionnel de Lille, pour des vols de palettes à l’usine d’eau de source Cristaline de Mérignies. Il a été condamné à deux mois de prison.

<br />
Une centaine de palettes ont été dérobées à l’usine Cristaline de Mérignies.<br />
VDN

Nouveau feuilleton de la misère ordinaire. Dimanche, les gendarmes de Pont-à-Marcq sont avertis que des individus se sont introduits sur le site de l’entreprise Cristaline, qui embouteille l’eau de source bien connue. Le tuyau n’est pas percé. Trois personnes, un homme et deux adolescents de 13 et 14 ans, sont interceptées en train de dérober des palettes en bois. Ils ont découpé le grillage pour investir les lieux. Les vols ont commencé la veille. Au total, une centaine de palettes aurait disparu.

Qui est le commanditaire ?

Né voici 35 ans en Roumanie, Ionel Stanescu explique, via un traducteur, qu’il a été recruté par un Marocain, qui lui a fourni le véhicule, une Fiat Ducato, et qui lui rachète 2 € la palette. L’homme indique habiter une caravane, à Hénin-Beaumont. Il précise qu’il brûle les palettes endommagées pour se chauffer. Il n’a jamais été condamné. Le procureur suggère une peine d’avertissement qu’il fixe à 6 mois avec sursis. Me Jean-Yves Moyart s’interroge. « Mon client n’est qu’un lampiste. Je me demande vraiment pourquoi on s’acharne sur lui alors que rien n’a été fait pour identifier et interpeller le commanditaire ? » C’était une vraie bonne question qui restera sans réponse. En attendant, Stanescu, lui, est parti en détention pour 2 mois.

Les commentaires sont clos.