Les 4 cambrioleurs passeront 2015 en prison

Publié par la Voix du Nord le 26 mars 2015.

Bailleul : les quatre cambrioleurs de coiffeurs passeront l’année 2015 en prison.

Quatre jeunes hommes étaient jugés hier pour le vol de shampoings et des produits de soins dans des salons de coiffures de la métropole lilloise. Le préjudice estimé s’élève à plus de 10 000 euros.


Le préjudice en shampoings et des produits de soins s’élève à plus de 10
000 euros.

Devant le tribunal hier après-midi, quatre jeunes hommes qui, entre octobre 2014 et janvier 2015 ont écumé les salons de coiffure de la métropole, jusqu’à Bailleul. Ils ont volé des shampoings et des produits de soins, au préjudice de professionnels franchisés (Vog, Shampoo, Tchip…) à Croix, Bondues Wasquehal, Wattignies, Tourcoing, Marcq et Armentières. Le préjudice, qui n’a pas totalement été estimé, dépassera les 10 000 euros.

Le dossier a été renvoyé trois fois notamment parce qu’un quatrième homme est venu se greffer sur un trio arrêté dès le 28 janvier. Kevin Bled, 22 ans, a avoué alors qu’il venait d’être interpellé pour d’autres affaires. Il a reconnu le casse de neuf salons. Il a aussi mis en cause l’un des prévenus qui, tout au long de l’audience d’hier, a continué à nier. Me Michel Lokamba défendra Wahid Zouareg : « Ces accusations ne reposent que sur des suppositions. »

Chabane Deguida, Roubaisien de 22 ans, a avoué dès son interpellation mais n’a jamais dit avec qui il avait cambriolé seize salons. Sa cible, les dépositaires de la marque Kerastase, une gamme de produits capillaires assez onéreux qu’il était facile de revendre en Belgique. Butin estimé après chaque cambriolage : 300 à 400 euros par participant.

Pied-de-biche et tournevis

Celui qui pourrait passer pour le chef du gang n’en a ni le profil, ni la personnalité. Enfant choyé d’une famille ordinaire, il n’a jamais été condamné.

Son avocat Me Jérôme Pianezza accusera néanmoins l’oisiveté puisqu’il cumule les cambriolages dans une période où il n’a pas de travail. L’avocat s’interroge aussi sur les difficultés de vivre un surpoids important. Surnommé « le gros » par ses comparses, Chabane Deguida a brillé « auprès de mauvaises fréquentations » en cassant les portes des salons à l’aide d’un pied-de-biche, d’un tournevis et de sa force physique.

Dans le box, il y a aussi Sonny Moulart, 19 ans, desservi par un casier judiciaire chargé de onze condamnations. Beaucoup d’admonestations plaidera Me Jean-Yves Moyart insistant sur le fait que son client n’a participé qu’à deux des trois cambriolages reprochés.

Sur la base de deux ans de prison, la procureure Aline Clerot avait requis des peines mixtes échelonnées selon les responsabilités et le passé judiciaire. Chabane Deguida a été condamné à vingt mois de prison dont six avec sursis et mise à l’épreuve (SME) ; Kevin Bled à dix-huit mois de prison dont 6 SME ; Wahid Zouareg à deux ans dont six SME et Sonny Moulart à dix mois de prison.

Les commentaires sont clos.