Lille : l’enquête sur la mort d’Ingrid Marchal est relancée, huit ans après

La justice avait conclu à un non-lieu. Le livre écrit par la mère d’Ingrid Marchal a-t-il changé les choses ? Un quatrième juge d’instruction vient d’être nommé, relançant l’enquête pour rechercher les causes de la mort de la jeune femme dont le corps avait été trouvé dans la Deûle, le 31 décembre 2012.

(Article paru dans La Voix du Nord le 16 septembre 2020 – par Chantal David)

Me Jean-Yves Moyart est l’avocat de la mère d’Ingrid Marchal.Me Jean-Yves Moyart est l’avocat de la mère d’Ingrid Marchal.

Le 31 décembre 2012, le corps d’Ingrid Marchal est retrouvé dans la Deûle à Lille. La jeune femme de 32 ans a disparu deux semaines avant. L’enquête sera longue. Pour la mère d’Ingrid Marchal, la colère s’ajoute peu à peu à la douleur. Trois juges se succèdent. Dominique Blondiaux sera reçue par deux procureurs. La justice conclut à un non-lieu.

Dominique Blondiaux est persuadée que sa fille n’est pas morte par accident. Dans l’enquête, tout le monde en convient, il y a ce que la mère appelle des zones d’ombre, les magistrats parlent d’incertitudes. Néanmoins, le 6 septembre 2019, la cour de cassation rejette le pourvoi qui était le dernier recours. L’histoire semble définitivement close.

Alors, Dominique Blondiaux décide de raconter son douloureux parcours judiciaire dans un livre (Ingrid, le mystère de la Deûle, Ed. Les lumières de la ville). Elle y raconte la souffrance d’une mère qui a perdu sa fille, elle dit aussi son ressentiment, contre les lenteurs de l’enquête. Parallèlement, elle écrit à nouveau au procureur de la République de Lille.

Quatre avocats l’ont conseillée, il y en aura un cinquième. Car le parquet vient de considérer qu’il faut continuer à chercher les causes de la mort d’Ingrid Marchal. Et a nommé un nouveau juge d’instruction.


L’enquête est donc relancée. Me Jean-Yves Moyart, avocat de Dominique Blondiaux, explique : « On reprend tout à zéro. Huit ans après la disparition d’Ingrid Marchal, la douleur de cette femme est intacte. Elle va quotidiennement fleurir la tombe de sa fille sans avoir les réponses à toutes ses questions. »


Pour aller plus loin, lire le livre écrit par Dominique Blondiaux, “Le Mystère de la Deûle”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *